mardi 11 décembre 2007

"Je ne suis pas une fille pour rien" : Petites crèmes au Baileys

C'est bien connu, les filles aiment le chocolat et le vin blanc doux (de préférence avec des pétales de rose sur la bouteille, ça marche encore mieux). Elles aiment la crème de marron et les sushis. Elles aiment les framboises et le Baileys. Voilà, je suis une vraie fille donc j'aime tout ça. Je vais même jusqu'à infliger ce traitement dévirilisant aux hommes dînant chez moi (qui n'osent jamais trop s'en plaindre). Certes, j'aime aussi le camembert, mais pas trop le saucisson, ce qui doit sauver ma féminité - au moins à table.

Le thème du jour sera donc le Baileys, la liqueur "aux parfums de crème et de café, et des arômes d'amande et de noisette avec un goût doux et sucré", qui est par ailleurs ma dernière lubie culinaire. Je crois que j'ai une personnalité de monomaniaque en cuisine : je me toque du jour au lendemain d'un truc, autour duquel tout tourne ensuite pour une période plus ou moins longue. Le sucré-salé et les tartares depuis plusieurs années, le lait de coco et la coriandre depuis plusieurs mois, et maintenant, le Baileys.

Voici la minute culturelle sponsorisée par Wikipédia : plus de 4 millions de litres de crème sont utilisés chaque année pour produire le Baileys en Irlande, ce qui correspond à 4,3% de l'ensemble de la production laitière irlandaise. Ben ça alors...

Bon, donc depuis que je veux moi aussi goûter à la crème (alcoolisée) des verts pâturages irlandais, je me suis mise à la recherche de recettes qui me permettraient de laisser libre-cours à ma toute nouvelle Baileysomanie.

Je suis d'abord tombée sur les très alléchantes mousses au Baileys du non moins alléchant blog Beau à la louche de Loukoum (qui a exactement la même opinion que moi sur la girlytude du Baileys et des sushis, au passage. C'est bien qu'on doit avoir raison). En l'asbsence de siphon dans ma besace magique, j'avais fait une tentative très peu concluante, qui s'approchait plus de la soupe au Baileys qu'à une mousse onctueuse. Il faudra que je réessaie bien différemment.

Après ce premier ratage magistral, j'ai gardé espoir, et décidé de me lancer dans les Panna cotta au Baileys de Bernie. Je prenais dès lors moins de risque, en voyant que la recette était proche de ma recette de base de panna cotta. Je n'ai que très légèrement modifié la recette, principalement pour augmenter sensiblement la quantité de liqueur ("attention, boire, c'est mal, mais qu'est-ce que c'est bon...") et de gélatine :


Pour 6 petites coupes :

- 50 cl de crème légère (pas pour la ligne, juste pour éviter que ça ne soit trop lourd)
- 70g de sucre en poudre
- 15 cl de Bailey's
- 5 feuilles de gélatine

Mettre à tremper les feuilles de gélatine dans de l'eau froide.

Faire chauffer dans une casserole la crème liquide et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit chaud mais pas bouillant.

Ajouter une à une les feuilles de gélatine essorée en remuant pour qu'elles fondent dans la crème, puis le Baileys.

Verser dans des petits pots ou des coupes. Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur pour au moins 12 heures.

9 commentaires:

Sblabla a dit…

Tiens une recette a essayer pendant les vacances !
Une petite de Noel genre buche de la mort venue de l'ancien temps ?

Tifenn a dit…

Ah oui, le bailey's. Mais je n'aime pas l'aspect et la texture que donne la gélatine, ça me déçoit à chaque fois.

Mademoiselle Coco a dit…

Sblabla > attention quand même aux petiotes, hein. Le Baileys n'est pas cuit et reste donc bien alcoolisé... Au moins, elles dormiront bien ;-) Et sinon, non, pas de bûche. Mais j'ai de très bonnes adresses si tu veux !!

Tifenn > je n'aime pas du tout la gélatine plus d'habitude. Mais dans les panna cotta, ça ne se sent vraiment pas. Ca donne juste la même texture que des crème aux oeufs cuites au four. D'ailleurs, je compte bien essayer de faire des crèmes brûlées au Baileys un de ces jours !

Denys a dit…

2 recettes à base de boissons alcoolisées sur 7 jusqu'ici! Hé ben Mam'zelle, elles doivent être gaies les soirées chez toi... ;-) Loin de moi l'idée de te jeter la pierre, d'ailleurs, je trouve que le concept consistant à ingérer l'alcool via des aliments solides est une grande idée du genre humain... Ca évite d'aller trop souvent aux toilettes! :-)
Quoiqu'il en soit, celle là, je la note, j'adore le Bailey's (ayant fait cette confession, je pars me racler la gorge bruyamment puis cracher par terre afin de manifester aussi bêtement que possible ma virilité...).

Mademoiselle Coco a dit…

Denys > kesse tu veux, ça devait bien finir comme ça... J'y peux pas grand chose moi, si j'ai rencontré ma première coupe de champagne à la maternité... (allez, après tout, dans le Baileys, y a du whisky et ça c'est un truc d'homme non ?!)

loukoum°°° a dit…

Ah bah mince alores, si j'aime pas la crème de marrons je ne suis pas vraiment une vraie fille? ^^
En tous cas merci pour le clin d'oeil et désolée que les mousses n'aient pas fonctionné sans siphon chez toi...
Je suis pas fan de panacotta mais ma dernière lubie au baileys c'était des truffes... mmmhhh :)

Mademoiselle Coco a dit…

Loukoum°°° > d'après ce que j'ai pu lire chez toi, je dirais quand même que si, tu es une vraie fille ;-) Et ne t'inquiète pas pour les mousses sans siphon : je vais persévérer ! Il est hors de question que j'abandonne si vite ! Des truffes au baileys ? Mmmm pourquoi pas ? En général, je les préfère non-alcoolisées, mais le Baileys n'est pas vraiment un alcool n'est-ce-pas ?

bernie a dit…

Merci pour ton clin d'oeil !
Bonne année 2008 !

Mademoiselle Coco a dit…

Bernie > merci pour la recette ;-) Très belle année 2008 à toi aussi !